Logo C'est pas si bête de réduire nos déchets!

Logo Facebook Logo Facebook

Utiliser mes déchets verts en paillage

Très simple à réaliser, le paillage est une solution idéale pour valoriser les déchets verts de son jardin (feuilles mortes, tontes de pelouse, tailles broyées…).

Le paillage consiste à étendre des couches de paillis de 3 à 5 cm environ au pied de vos plantations ; la nature se chargera du reste !

Une solution moins exigeante en manipulations que le compostage et tout aussi efficace pour fournir de l’humus et des substances nutritives à votre jardin !

Le paillage, pourquoi faire ?

Le paillage est tout à fait complémentaire à la pratique du compostage et présente de nombreux avantages :

  • Il nourrit les plantes et améliore la structure du sol ;
  • Il protège votre jardin et vos plantes : dessèchement, écarts de température, érosion… ;
  • Il vous évite du travail et des dépenses : désherbage chimique, achat d’engrais et de paillis, moins de tâches d’entretien et d’allers-retours en déchèterie.

Avec quoi faire son paillis ?

Pour pailler, vous pouvez utiliser :

  • des feuilles mortes, qu’elles soient tendres ou coriaces,
  • les tontes de pelouse,
  • des brindilles et des branches, coupées en menus morceaux ou broyées,
  • des résidus de jardin, des déchets végétaux de cuisine (épluchures…).

Quelques précautions :

  • ne paillez pas avec des mauvaises herbes en graine,
  • n’utilisez pas les débris de plantes malades au pied des plantes de la même espèce,
  • utilisez plutôt les tailles de cyprès ou de thuya au paillage des allées ; celles-ci peuvent en effet libérer des substances toxiques,
  • utilisez plutôt les aiguilles de pin, qui acidifient le sol, aux allées et aux plantes de terre de bruyère.

Comment, quand et où pailler ?

Il vous suffit d’étendre des couches de paillis de 3 à 5 cm environ (davantage pour les feuilles mortes) au pied des plantes, sur un sol ameubli et décompacté.

Vous pouvez l’utiliser dans votre jardin, votre potager, votre verger : au pied des arbustes, sous les haies, entre les rangs du potager, au pied des rosiers et des massifs floraux, dans les jardinières et pour les plantes en pot…

Le paillage est particulièrement efficace et bénéfique :

  • en début de saison de culture, quand les graines sont bien germées,
  • en été, quand il fait très chaud. Paillez sur sol humide.
  • en automne pour protéger les plantes avant l'hiver et éviter de laisser le sol nu.

Conseils pratiques :

  • Désherbez avant de pailler. Les vivaces indésirables (chiendent, pissenlit, liseron…) doivent être éliminées (racines et rhizomes compris) car le paillis n’empêchera pas leur pousse.
  • Faites de préférence légèrement sécher les paillis riches en eau (gazon, herbe…) avant de les épandre.
  • Faites si possible un léger apport de compost avant le paillage.
  • Ne recouvrez pas le collet des plantes.
  • Ne paillez pas par vent fort, ni quand le sol est gelé car le paillis freine le réchauffement.
  • Arrosez avant et après le paillage.

Pensez à broyer vos végétaux :

  • les feuilles épaisses et brindilles avec votre tondeuse ;
  • les branches au broyeur (s’il n’y en a pas beaucoup, coupez-les au sécateur en petits morceaux).

Vous pouvez également utiliser les branches broyées, les brindilles, les herbes et feuilles sèches… dans le compost : ils sont indispensables pour bien composter les déchets de cuisine.

Pour aller plus loin


Déchets verts